ETAFENI

L’Etafeni Trust, en partenariat avec la communauté locale, a construit une garderie polyvalente à Nyanga qui prend en compte les besoins des enfants vulnérables, les besoins de ceux qui s’occupent d’eux et les besoins de la communauté qui sera leur filet de sécurité. Avec plus de 12 programmes différents, le Centre Etafeni est toujours occupé et offre un espace et un abri aux membres de la communauté : soins préscolaires pour les enfants, programme pour l’émancipation des femmes, conseils de santé, création et entretien de potagers, travail social et développement communautaire et plus encore. Un potager biologique et des potagers familiaux fournissent de la nourriture en grande quantité et une diététicienne est en charge de tous les enfants de moins de 5 ans souffrant de malnutrition à Nyanga. Ils ont également 40 personnes affiliées à l’association qui se rendent chez les particuliers dans le canton et 20 autres travaillent dans la clinique principale afin de repérer les personnes qui pourraient avoir besoin de soutien.

Etafeni a été submergé de demandes de colis mais ils n’ont réussi qu’à sécuriser qu’une quantité réduite. La communauté desservie a un taux de chômage et de famine élevé, la plupart d’entre eux luttant chaque jour contre la pauvreté et le chômage.

La crise du COVID-19 et l’impact du confinement ont eu un résultat catastrophique sur les familles et les enfants déjà vulnérables. Les sources de revenus ont été perdus, en particulier dans l’économie informelle, et les interruptions des versements de subventions sociales en mai ont encore alourdi les ménages les plus pauvres. Les cas de maltraitance d’enfants et de violence domestique se sont multipliés depuis l’annonce du confinement. L’organisation a également du mal à obtenir de l’équipement de protection individuelle (EPI) pour les agents de santé communautaire car les détaillants ont augmenté leurs prix.

Initialement prévus pour participer au programme Fit for Life, Fit for Work Les fonds envoyés par SOCAPS Fund participeront également au financement de colis alimentaires qui est l’urgence actuelle.

Keran est allé rendre visite au centre Etafini dans le Township de Nyanga afin de visiter l’association et de participer au training que SOCAPS Fund a aidé à financer. Le training Fit for Work dure six semaines, pour 16 personnes en 18 et 30 ans et se focalise sur l’utilisation du pack office et des autres fonctionnalités basiques d’un ordinateur orienté de manière à leur permettre de trouver un travail suite à cette formation.

La crise est difficile pour Etafini et ils ont dû se séparer de quatre membres de leur staff mais aujourd’hui presque toutes leurs activités ont repris : Ecole pour enfants âgés de 2 à 6 ans, support scolaire pour enfants âgés de 7 à 17 ans, training Fit for Work, Fit for Life, thérapie pour les enfants victimes de violence, thérapie de groupe pour les femmes atteintes du VIH ou victimes de violence et cuisine fournissant entre 100 et 300 repas par jour.

En plus de ces activités, les équipes d’Etafini continuent leurs efforts sur le terrain avec la distribution des médicaments au sein de la communauté pour éviter les queues dans les cliniques et la propagation du virus ainsi que le développement des potagers communs dans la communauté afin que les gens puissent être autosuffisants.

La donation de SOCAPS Fund a permis de payer le salaire du tuteur du programme Fit for Life sur cette fin d’année mais a aussi été utilisé durant la crise et la fermeture de l’établissement pour fournir des provisions aux familles les plus démunies de la communauté et pour maintenir les salaires de certains employés de l’association.

Leave a comment